« Le Royaume Uni dit oui au Brexit » : article de l’Express – PARLEZ-VOUS FRANCAIS ?

 

Les Britanniques ont voté jeudi 23 juin à 51,9% des voix pour sortir de l’Union européenne et à 48,1% pour rester. 17,4 millions de personnes ont voté pour le Brexit et 16,1 millions pour rester dans l’UE.

C’est un nouveau début. L’Europe politique était mourante, et le vote britannique pour le Brexit peut la ranimer. Place à une nouvelle Union européenne !

Thank you Brits! Le Brexit est une grande bonne nouvelle pour l’Europe! Si les nationalistes de tout poil s’en réjouissent aujourd’hui, si les populistes pensent en profiter, il est possible de les faire déchanter. Oui, l’Europe a échoué dans son rêve de prospérité, a abandonné son idéal d’union politique, a trahi sa promesse de servir les peuples. Mais la réponse à cet épuisement de la première Europe n’est pas dans le repli nationaliste, elle est dans la relance du projet fédéral, dans l’intégration complète des politiques et d’abord dans la fusion franco-allemande pour les stratégies économiques, sociales et fiscales.

Nous sommes en 1957. Enfin, quelque chose peut commencer. L’Europe politique était en panne, asphyxiée, mourante. Le vote britannique peut agir comme un électrochoc sur un cœur arrêté. Une nouvelle Europe est possible.

Une nouvelle Europe est possible

Une nouvelle Europe est nécessaire. Avec moins de pays, avec plus d’Union. France, Allemagne, Belgique, Italie, Espagne… Ce noyau dur,englobé dans l’Europe de l’euro, peut donner naissance à une Union européenne 2.0, où les grandes orientations sont choisies ensemble et identiques entre toutes les nations. L’Europe des cercles concentriques, pensée il y a vingt ans par Jacques Delors, doit se mettre en marche. Le plus large, qui s’arrête à la frontière de la Turquie et à celle de l’Ukraine, est celui de la paix – il demeure essentiel; le suivant est celui de la libre circulation des biens et des citoyens – il appelle des protections nouvelles; le troisième cercle, dense et consolidé dans la crise, est le groupe de l’euro – il est temps d’utiliser la monnaie unique comme un vrai outil économique; le plus petit, mais le plus ardent, doit être ce nouveau cercle qui passera de l’union à la fusion – c’est maintenant qu’il faut le créer. La leçon du Brexit est simple: une seconde chance est donnée à l’Europe politique, et jamais le projet fédéral n’a été plus nécessaire.

Article de l’Express publié le 24 juin

« Le Royaume Uni dit oui au Brexit » : article de l’Express

19 avis sur « « Le Royaume Uni dit oui au Brexit » : article de l’Express »

  • 27 juin 2016 à 20 h 51 min
    Permalien

    Bonjour Patricia, en Bretagne on adore Europe mais il y a beaucoupe des gens qui sont fatigue de la bureacratie non élu à Bruxelles. Peut etre une Europe fédéral avec un dirigeant élu, marcherais mieux.
    Je ne sais pas, je ne suis pas un expert. Bonne chance. Salut.

  • 28 juin 2016 à 13 h 06 min
    Permalien

    Bonjour Patricia,
    Vous m’avez surprise avec cet audio mais c’est bien, il faut apprendre les mots et les expressions qui sont attachés à la politique. Oui, c’est une question très intéressante, une question qui touche le monde entier. Il faut que l’Europe sera capable d’appliquer une telle politique ce qui est bien représenté les intérêts du pays de l’Union européenne.
    Si pour le peuple britannique, il sera le succès de sortir de l’UE, ça peut encourager d’autres pays à une décision similaire.
    Je suis d’accord avec cet article, on a besoin une nouvelle Europe.
    Merci pour cet audio, bonne semaine Patricia.
    Cordialement,
    frelon

    • 4 juillet 2016 à 19 h 19 min
      Permalien

      Je pense que les Anglais ont pris une décision très forte qui suscite d’autres questions dans d’autres pays maintenant. La situation n’est pas simple en Europe mais aussi en Grande Bretagne maintenant.

  • 29 juin 2016 à 22 h 20 min
    Permalien

    Bonjour Patricia,

    Merci pour ton article. C’était très intéressant et je pense que vous faites bons arguments. Je suis écossais et j’ai du mal avec quelques-unes des phrases. (la signification en anglais est pas clair)
    Si quelqu’un pouvait m’aider, je serait apprécié

    Place à une nouvelle Union européenne !
    Si les nationalistes de tout poil s’en réjouissent aujourd’hui, si les populistes pensent en profiter, il est possible de les faire déchanter.
    L’Europe des cercles concentriques, pensée il y a vingt ans par Jacques Delors, doit se mettre en marche.
    La leçon du Brexit est simple: une seconde chance est donnée à l’Europe politique, et jamais le projet fédéral n’a été plus nécessaire.

    Merci

    • 4 juillet 2016 à 19 h 15 min
      Permalien

      Salut Alan, je vais essayer de t’expliquer cette phrase :
      Si les nationalistes de tout poil s’en réjouissent aujourd’hui, si les populistes pensent en profiter, il est possible de les faire déchanter.
      L’Europe des cercles concentriques, pensée il y a vingt ans par Jacques Delors, doit se mettre en marche.
      La leçon du Brexit est simple: une seconde chance est donnée à l’Europe politique, et jamais le projet fédéral n’a été plus nécessaire.

      Si les nationalistes et les populistes de toutes sortes (de tout poil= familier) se réjouissent aujourd’hui, il y a quand même des raisons pour qu’ils soient déçus (déchanter).
      L’Europe à plusieurs niveaux (cette idée avait déja été pensée par J Delors, doit se mettre en mouvement.
      Le Brexit peut donner une seconde chance à l’Europe politique, une Europe fédérale est plus que nécessaire aujourd’hui.
      Pour voir un exemple d’une Europe des cercles concentriques, tu peux aller sur ce site : http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/04/24/31001-20140424ARTFIG00139-la-carte-d-une-europe-a-trois-niveaux-qui-fonctionnerait-enfin.php

      J’espère que ce sera plus clair pour toi, bonne soirée
      Patricia

  • 4 juillet 2016 à 18 h 15 min
    Permalien

    Salut Patricia.
    À première vue, la sortie du Royaume-Uni de l’UN est une grosse erreur qui va produire des négatifs résultats pour tous. Néanmoins, quelques auteurs, comme celui-là, suggèrent un autre avis…L’avenir nous le dira.
    Moi, je me demande ce qui se passe dans notre monde. Au lieu de promouvoir l’intégration entre des nations, on prend le chemin opposé.

    • 4 juillet 2016 à 18 h 54 min
      Permalien

      Salut Joel, ton commentaire est très juste. Je pense qu’il y a l’envie de se replier sur soi aussi, la peur de l’immigration sans doute. tu sais les médias ne sont pas innocents dans cette psychose !
      Moi, je trouve que les Britanniques sont mal partis maintenant, j’ai l’impression que ceux qui ont milité pour le Brexit (Boris Johnson entre autres) ne s’attendaient pas à ce résultat car maintenant, je crois qu’il n’y a pas vraiment de volontaires pour devenir premier Ministre….C’est une situation ubuesque je trouve….Enfin, on verra bien, les semaines prochaines, il y aura surement du nouveau… Ah ces Anglais ! 😉

  • 6 juillet 2016 à 1 h 42 min
    Permalien

    Bonjour Patricia Je voudrais poseer une question. Quel est -ce que veut dire la frase ‘j’ ai même pas mal’?. Merci.

    • 11 juillet 2016 à 8 h 22 min
      Permalien

      J’ai même pas mal veut dire que si une personne me frappe, je vais dire que je ne ressens aucune douleur (« je n’ai pas mal », je ne ressens rien).
      En général, ce sont les enfants qui disent ça quand ils se battent par exemple. Mais les adultes l’utilisent aussi pour plaisanter.

  • 6 juillet 2016 à 1 h 46 min
    Permalien

    Bonjour Patricia. J’etait en vacances a París et j’ai ecouté frequentemente la expressión ‘donnez’. Qu est -ce que veut dire.? Merci encore

  • 6 juillet 2016 à 2 h 46 min
    Permalien

    cette nuit est la fete de l’aid a l’occasion de ce jour là je te souhaite le bonheur et la joie Rahmouni Lredj

Laisser un commentaire