L’ECOLE DE LA PATRIE – PARLEZ-VOUS FRANCAIS ?

Bonjour à tous,  c’est Patricia de parlez-vousfrançais.com  Alors aujourd’hui, donc on est le vendredi 29 janvier et il est 17:00. Alors peut-être que vous  l’entendez, je ne sais pas, mais j’ai une voix bizarre, voilà, je suis un peu malade, j’ai attrapé un rhume cette semaine, d’où ma voix et mon nez qui est, qui sont un peu, mon nez qui est bouché, pardon. Voilà mis à part ça, je voulais vous parler aujourd’hui d’un article que j’ai lu dans un magazine qui me semblait vraiment très intéressant, qui m’a semblé à moi, intéressant et je me suis dit qu’il serait intéressant aussi pour vous. Donc ce, cet article s’intitulait « l’école de la patrie » alors qu’est-ce que c’est  l’école de la patrie ? Moi, je ne savais pas du tout que ça existait, l’école de la patrie, c’est une école, en fait,  plusieurs écoles qui existent maintenant je crois qu’il y en a 4 ou 5 aujourd’hui en 2015,  et en fait ce sont des écoles qui font parti d’une fondation, et la fondation s’appelle  « la fondation espérance banlieue » alors ce sont des écoles, des écoles hors contrat, ça s’appelle, c’est à dire des écoles qui ne dépendent pas, ce sont des écoles privées et qui ne dépendent pas du ministère de l’éducation nationale. Ces écoles donc,  doivent suivre évidemment, doivent rendre des comptes bien sûr donc, au ministère de l’éducation nationale, il y a un apprentissage à faire, bien spécifique, mais elles sont, ces écoles sont  indépendantes. Alors quelle est la particularité de de ces écoles espérance banlieue ? D’abord ce sont des écoles qui sont situées au coeur même des banlieues françaises, c’est à dire des, des des endroits, où, dans des villes françaises, il y a des banlieues, où, en général ce sont des personnes qui sont défavorisées qui y habitent. Donc ce sont des familles défavorisées, des familles pauvres qui y habitent donc bien souvent dans ces quartiers, les écoles sont surchargées, donc on parle des écoles primaires, des collèges sont surchargés et, où, le taux de réussite est assez bas finalement. Donc, des écoles, quelques écoles se sont créées, des écoles espérance banlieue qui se sont créées et qui ont décidé de s’implanter, de s’installer au coeur même des banlieues. Alors,  la particularité c’est que ce sont donc des écoles privées avec de petits effectifs, il y a entre 10 à 18 élèves par classe, donc c’est vraiment très très bien, c’est très confortable, en fait, ce sont des écoles quand même, donc, à l’ancienne c’est-à-dire que les enfants doivent porter un uniforme, alors, il faut savoir que l’uniforme n’existe pas en France dans les écoles, même dans les écoles privées, il n’y a pas d’uniforme, mais là, donc dans ces écoles-là, les enfants doivent porter un uniforme alors, pour les garçons c’est donc vert, de couleur vert, ils doivent porter un sweat-shirt vert avec un pantalon noir et pour les filles, c’est un sweat-shirt rouge avec une jupe ou un pantalon noir aussi. Il y a, pour l’équipe pédagogique, il y a environ sept à dix adultes qui sont mobilisés au quotidien pour les classes, dans les classes et aussi, la particularité c’est que les enfants donc chaque jour doivent chanter la Marseillaise, alors, ça c’est vraiment, c’est incroyable parce que, c’est,  dans, dans les écoles traditionnelles, les écoles publiques par exemple, ou les écoles privées en France, on doit maintenant apprendre la Marseillaise mais les enfants ne chante pas la Marseillaise tous les jours. Là, dans ses écoles les enfants donc chantent la marseillaise chaque jour. Aussi une autre particularité c’est que les adultes vouvoie les enfants, c’est incroyable mais c’est vrai parce que, donc, l’explication c’est que, en vouvoyant l’enfant, on donne une une valeur à l’enfant, voilà, c’est vraiment très important donc, quel est le but de ces écoles ? Ben le but, c’est évidemment, c’est de lutter contre le décrochage scolaire et de favoriser l’insertion sociale et culturelle des enfants qui sont issus des quartiers défavorisés, voilà, et ensuite le, cette école est payante mais c’est très très très très peu en fait puisque les parents doivent payer environ je crois que je l’ai vu dans l’article, environ 70 € par mois voilà et ces écoles-là en fait, puisque normalement il y avait des frais, bien sûr, on doit payer les professeurs etc. Donc, ils sont, les écoles sont subventionnées et elles sont aussi, elles ont des mécènes, voilà, donc les entreprises par exemple qui peuvent financer, qui peuvent donner de l’argent pour ce type d’école voilà, donc, moi je trouve que c’est vraiment un très très beau projet je sais pas si dans vos pays il existe des écoles de ce type là, mais je trouve ça très très bien voilà. Je vous mettrai un lien si ça vous intéresse pour aller voir le site de ces écoles et de cette fondation, de la fondation espérance banlieue et vous pourrez voir également des petites vidéos sur ces écoles voilà, c’est très très bien. Voilà, j’ai encore dépassé mon temps, moi j’espère que ce podcast aura été, vous aura plu, et je vous dis à très bientôt pour un nouveau podcast. Salut !

 

Accueil

L’ECOLE DE LA PATRIE

15 avis sur « L’ECOLE DE LA PATRIE »

  • 29 janvier 2016 à 23 h 54 min
    Permalien

    Merci madame c’est très intéressant comme école et comme podcast ..
    Je voudrais bien télécharger ce podcast sur mon téléphone mais comment puis-je faire?
    Merci d’avance..

    • 30 janvier 2016 à 9 h 09 min
      Permalien

      Bonjour « ham »,
      je crois qu’il faut télécharger le podcast sur votre ordinateur ensuite vous pouvez télécharger sur votre téléphone.
      frelon

    • 5 février 2016 à 17 h 07 min
      Permalien

      Bonjour Ham,
      Sous le bouton « lecture » (play), vous avez un « bouton » download, cliquez dessus et vous pourrez télécharger sur votre ordinateur. Ensuite, comme le dit Frelon, vous pouvez le transférer à votre téléphone portable. Dites-moi si vous avez réussi. A bientôt

  • 30 janvier 2016 à 9 h 09 min
    Permalien

    Bonjour Patricia,
    vous avez choisi un thème très intéressant, merci pour ce podcast. Après l’entendre plusieurs fois, je suis allée sur le lien que vous nous avez conseiller de visiter. J’ai regardé et écouté tous les video et audio, j’ai lu tous les articles.
    Je trouve que cette fondation est très efficace our les enfants qui ont quelques difficultés dans l’apprentissage. Chapeau bas devant les professeurs de ces élèves ! C’est un énorme travail avec eux, il est impossible le faire sans ardeur et beaucoup de courage. Pour le chant de Marseille, il faut savoir que tout l’événement commune renforce la connexité parmi les enfants même sicela semble une chose bizarre pour les observateurs extérieur.
    Bon, merci encore une fois pour votre travail, pour cet audio.
    A bientôt,
    frelon (Erzsébet)

    • 5 février 2016 à 17 h 05 min
      Permalien

      Bonjour Erzsébet, oui c’est vrai que c’est un travail formidable. Les enseignants sont très volontaires et je pense qu’ils croient en ces enfants. Je pense que ça méritait qu’on en parle. J’espère qu’il y aura d’autres écoles comme celles-là, ça en vaut la peine.

  • 2 février 2016 à 13 h 06 min
    Permalien

    Bonjour Patricia,
    Je vous souhaite d’abord un bon rétablissement.
    Je pense que toutes les initiations sont bonnes pour aider les enfants qui vivent dans des endroits défavorisés. c’est dommage que ces écoles sont payantes. J’imagine que leurs parents ont des revenus faibles et qu’il serait difficile de les demander de payer encore plus pour la scolarité de leurs enfants. J’espère que cela ne créerait pas encore de l’inégalité dans ces endroits déjà défavorisés. Merci en tout cas pour ce podcast.
    A bientôt.

    • 5 février 2016 à 16 h 56 min
      Permalien

      Bonjour Hans, c’est vrai que ces écoles sont payantes mais le prix est vraiment minime. Je pense que ça vaut le coup pour avoir un enseignement de qualité.Vous ne croyez pas ? A bientôt

  • 9 février 2016 à 5 h 48 min
    Permalien

    Je n’arrive pas télécharger aucun podcast.. je peux télécharger le transcrit mais pas l’audio de podcast : (

    • 10 février 2016 à 11 h 52 min
      Permalien

      Salut Tina,
      Clique droit sur le bouton triangle comme si tu voudras démarrer le podcast, ensuite clique sur télécharger autrement. Ça y est.
      frelon

  • 12 février 2016 à 18 h 05 min
    Permalien

    Salut Patricia.
    Je vous remercie pour vos podcasts. Ils sont vraiment intéressants. Mes félicitations !
    C’est un plaisir de connaitre « la fondation espérance banlieue » et son projet en faveur de l’éducation dans les banlieues. C’est un projet magnifique. En fait, on peut voir ce type de projet se développer peu à peu partout. J’habite à Rio de Janeiro et dans mon pays nous avons ce type d’initiative aussi. Je pense que la société civile, les entreprises et les mécènes doivent jouer ce type de rôle afin de promouvoir l’égalité sociale. En même temps, la décision de faire payer des frais est très importante pour créer un engagement entre les familles et l’école. Bravo !

    • 12 février 2016 à 20 h 33 min
      Permalien

      Bonjour Joel, tout d’abord bienvenue au sein de notre petite communauté mais ô combien sympathique 😉
      Votre commentaire (d’une très bonne qualité) est très pertinent je trouve. J’avais vu un reportage à la télé qui parlait des mesures qui étaient faites en matière d’éducation au Brésil, c’est aussi très bien. Nous, en France, on commence. Vous avez tout à fait raison pour les frais, c’est aussi nécessaire (la somme est assez symbolique) mais ça permet aux parents d’être plus impliqués, engagés comme vous le dites si bien. A bientôt

  • 6 avril 2016 à 19 h 33 min
    Permalien

    Bonsoir patricia, en fin j’ai trouvé une méthode pour pouvoir un jour, parler français couramment, vous choisissez des sujets intéressants puis on vous écoute en lisant ce que vous dîtes, c vraiment formidable, je ne sais pas comment vous remercier, vu que je souffre d un blocage qd je dialogue en français..pourtant j’aime bcp la langue française…bisous

    • 7 avril 2016 à 12 h 18 min
      Permalien

      Bonjour Faiza et merci pour votre commentaire, ça me fait très plaisir. La peur est normale quand on apprend quelque chose qu’on ne connaît pas mais je pense qu’il faut dépasser cette peur pour progresser. Il faut pratiquer et toujours pratiquer et vous confronter à vos erreurs pour corriger et progresser ensuite, ce sont les étapes nécessaires pour progresser, courage !

Laisser un commentaire

Translate »